Rechercher

"Ô temps suspends ton vol"

Charge mentale saturée, burn-out parental, professionnel, personnel, conjugal…cela vous parle ?


Ces derniers mois, en particulier en cette fin d’année scolaire, vous êtes nombreux à exprimer le sentiment d’être entraînés dans une course folle, effrénée, un marathon; le ressenti d’être embarqués dans un tourbillon inarrêtable ou encore de vous sentir pressurisés, noyés. J’ai même eu l’impression tout à fait étrange et désagréable d’être dévorée!


Entravés dans notre liberté de respirer, de contempler, d’écouter, de toucher, de dire, de goûter à la saveur de nos vies intenses, d’arrêter le temps. Mais que nous arrive-t-il ?


Pourquoi nos corps et nos esprits sont-ils soumis à si rude épreuve au point d’avoir presque envie de changer de vie, de rêver à une nouvelle parenthèse imposée, d’être confinés sur ordonnance, d’aspirer à la « slow life »; comme si nous étions dépossédés de la capacité à maîtriser le flow de notre existence dont le rythme nous échappe, un peu comme lancés dans un train à grande vitesse dont il est impossible de descendre, impossible à ralentir.


1001 raisons à tout cela : facteurs individuels de nos histoires personnelles, facteurs culturels, injonctions sociétales et médiatiques, autant de choses qui nous précipitent dans le tourbillon où nous sommes avalés et le couple bien souvent embarqué inévitablement dans une cadence trop rapide pour la danse conjugale dont l’harmonie est rendue quasiment utopique.


Suspendons le vol du temps qui file éperdument et osons regarder notre vie, contempler nos proches, notre conjoint, nos enfants, s’émerveiller de petits riens qui sont suressentiels, accueillir ce qu’il y a de beau mais aussi ce qui fait souffrir, pour choisir ce que nous voulons être et ce que nous désirons vivre ensemble.


Chaque histoire est singulière et nécessite de trouver un espace pour penser, regarder ce que l’on vit, reprendre en mains les rênes ou mettre le pied sur le frein. Offrez-vous de rompre avec ce qui vous vide, vous épuise, vous écrase, vous dévore, vous rince, vous aplatit et renouer avec ce qui vous vous remplit, vous repose, vous nourrit, vous colore, vous épanouit pour retrouver votre consistance!


Mais ce n’est pas si simple…et nous avons parfois besoin d’une aide extérieure pour faire ce travail tant le temps et les évènements de la Vie ont laissé des blessures que la relation vient rouvrir.


N'attendez plus pour prendre soin de ce qui vous relie, offrez-vous un espace-temps qui apaisera vos relations.


« Ô amoureux, suspendez vos guerres et reprenez le temps de vous aimer »


9 vues0 commentaire