top of page
Rechercher

« C’est décidé, j’arrête »

Cette question, c’est vrai, je me la suis posée quelques fois.


Devant l’énergie à déployer comme indépendante,

Devant mon chiffre d’affaires mensuel,

Devant la reconnaissance,

Mais aussi

Face la solitude parfois ressentie,

Face à l’immensité du besoin des unes,

Face à la détresse abyssale des autres.


Mais je suis restée…


Lundi, une femme pleurait devant moi les mains sur son ventre arrondi, désarmée face au bouleversement intérieur qu’elle vivait.

Mardi je recevais un couple de 85 ans qui se demandait comment améliorer leur harmonie sexuelle.

Mercredi une patiente m’a appelée à 3h du matin car les urgences psy n’ont pas voulu d’elle alors qu’elle venait de faire une TS chez elle.

Jeudi les jeunes de 3èmes ont rigolé nerveusement quand on a prononcé le mot sexualité .

Vendredi un ami qui rêvait d’être papa me confiait sa tristesse de faire le deuil de la paternité.

Samedi ma tante s’effondrait car son fils handicapé allait être mis à la porte de l’Esat

Dimanche je me suis réveillée en repensant à la jeune fille qui nous avait confié jeudi le viol qu’elle a subi et dont elle n’avait parlé à personne.


C’est sans parler de mon médecin traitant inquiet de voir disparaître sa profession, de mes ados révoltés face à mon instance concernant les risques de la consommation d’écran, de cette très belle femme qui sort une flasque de whisky discrètement quand elle fait son shopping à 11h du matin, de Tony qui me demande pourquoi on n’apprend pas comment être en relation avec les filles plus tôt, s’il avait su les choses auraient été bien différentes, de Salomé qui s’est prise au jeu de la discussion virtuelle avec des hommes et femmes inconnues devant qui elle a fini par se mettre nue derrière son écran, de Marcel qui apprend que son enfant à naître risque d’être lourdement handicapé et de tout le reste, de ces scènes du quotidien qui me touchent, de ces tranches de vie déposées là.


J’ai toujours eu une grande sensibilité aux parcours de Vie, à leurs fragilités et mon choix de profession médicosociale ne vient pas de nulle part. Je n’ai pas fait de grandes études ni n’écrit de bouquins scientifiques, je ne suis pas très bancable et je me demande souvent si j’ai fait les bons choix, je n’ai pas tout compris à la dernière conférence psychanalytique à laquelle j’ai assistée, mais je m’accroche à la conviction de la puissance de mon écoute qui permet à ceux qui passent le pas de ma porte de se sentir entendu, que l’espace thérapeutique dans lesquels je les reçois leur offre un accueil sans jugement, de la sécurité à dire et même si cela ne sert qu’une fois, de permettre à alléger un tant soit peu le fardeau, et c’est déjà ça.


Pour ces raisons et tant d’autres, je continue de croire qu’il est essentiel de prendre soin de la relation mais je vis aussi tous les jours la délicate frustration de me sentir à contre-courant des messages politiques, médiatiques, de ce qui est relayé dans les réseaux sociaux… Alors c’est vrai que je remets parfois tout cela en question et la tentation de fermer « boutique » est là. C’est sûr je ne tiendrai pas sans mon entourage solide, sans humour et sans les séances de travail collectives pour questionner ma pratique, toujours et en encore, ne pas s’endormir sur des certitudes, se former, ouvrir le champs des possibles pour s’adapter, rester la plus ajustée possible dans la relation thérapeutique.


Est-ce un mirage ? Est-ce attendre un miracle d’imaginer qu’un jour notre métier sera reconnu comme essentiel, d’inscrire l’EVARS* au programme de la maternelle au lycée dès la rentrée prochaine parce que les jeunes adorent nous voir, que nous décelons et prévenons des situations à risque, est-ce illusoire de rêver qu’il soit un jour banal de passer la porte des cabinets de CCF, en solo, en famille ou en couple, face aux cycles de la Vie qui bouleversent et fragilisent, est-ce une utopie de croire que le sens de l’humain et notre expertise permettrait à l’Univers d’aller mieux !!?


I have a dream…



*EVARS Education à la Vie Affective, Relationnelle et Sexuelle

277 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Σχόλια


Post: Blog2_Post
bottom of page